Pendant des années j'ai couru après le temps lorsque nous recevions des amis pour déjeuner. Je n'étais jamais prête au moment de leur arrivée et une vague d'effroi venait généralement m'envahir dès que retentissait la sonnette de l'interphone consternée à l'idée de tout ce qui me restait encore à réaliser avant de pouvoir placer quoi que ce soit dans leurs assiettes.

Je percevais chaque invitation comme un marathon dont je sortais épuisée tant nerveusement que physiquement, le cheveu hirsute et l'air hagard d'un lutteur ayant jeté ses dernières forces dans la bagarre.

Plusieurs raisons me permettent aujourd'hui d'expliquer le fait d'avoir été systématiquement débordée en cuisine dès que nous étions plus de deux à table.

Tout d'abord, je mettais un point d'honneur à servir exclusivement des mets cuisinés par mes soins de l'apéritif aux petites douceurs escortant le café. Aujourd'hui, lorsqu'un convive propose d'apporter un dessert ou tout autre plat de son choix, j'accepte volontiers de manière  à pouvoir me concentrer plus sereinement sur les autres composantes du menu.

Ensuite, je ne concevais de réaliser que des plats sortant de l'ordinaire et dont la confection réclamait de lourds efforts. Je tenais en effet à ce que mes invités constatent que j'avais mis les petits plats dans les grands pour marquer leur venue. Aujourd'hui, si mon menu comporte un plat demandant plus de soin, le reste est toujours très simple et réalisable en quelques minutes seulement. Le but reste d'éviter de s'épuiser en cuisine au point de  ne plus  faire qu'attendre la fin de la soirée afin de pouvoir se reposer.

Enfin, je me laissais souvent prendre par le temps et j'avais l'impression d'un compte à rebours infernal entre le moment où je passais aux fourneaux et celui où l'ensemble du repas était prêt à être servi. Aujourd'hui, je prends le soin de toujours réaliser une partie des mets la veille de manière à rester parfaitement mettre de mon timing le jour J. Et je voue une affection toute particulière aux plats prêts à l'avance qui ne demandent qu'à être lentement réchauffés au four pendant que je sirote tranquillement (et avec modération) mon apéritif en agréable compagnie.

En me conformant  à ces sages principes, j'arrive  à cultiver l'impression de n'avoir qu'à glisser les pieds sous la table comme le reste de mes convives...

 

Les lasagnes représentent l'exemple parfait de plat principal permettant à toute hôtesse d'afficher une parfaite zénitude au moment de passer à table. Plat consensuel par excellence, réconfortant au possible grâce à leur côté un peu régressif, les lasagnes présentent en outre l'immense avantage de gagner à être préparées à l'avance afin que les saveurs de la garniture puissent se marier parfaitement et imprégner les couches successives de pâtes. 

Afin de leur apporter un peu de fraîcheur et une pointe d'originalité, j'aime remplacer la traditionnelle sauce bolognaise qui les garnit habituellement par un mélange de légumes fondants relevés d'ail et d'herbes fraîches.

L'alchimie entre la mozzarella filante, les couches de lasagnes gorgées d'une onctueuse béchamel rehaussée d'une pointe de coulis de tomate et les légumes savoureusement parfumés est parfaite.

Vos amis et vous serez ravis, c'est garanti!

 

P1000522__2_

 

Lasagnes aux légumes (pour 6 à 8 convives selon les appétits):

 

- Un demi paquet de feuilles de lasagnes sèches sans pré-cuisson (soit environ 12 feuilles)

- 50 cl de lait entier ou demi-écrémé

- 50 g de farine

- 50 g de beurre

- 3 courgettes

- 4 belles carottes

- 1 gros oignon

- 2 gousses d'ail

- 1 branche de céleri

- une poignée d'herbes fraîches de votre choix (ciboulette, cerfeuil, persil plat...)

- 1 boule de mozzarella 

- 100 g d'emmental rapé

- 30 g de parmesan râpé

- 2 cubes de bouillon de légumes

- 7 cl de vin blanc sec

- 5 cuil à soupe de coulis de tomates

- 1 pincée de noix de muscade

- Sel et poivre

 

Préparer les légumes.

Laver les légumes (oignon, carottes, céleri, courgettes, ail), les éplucher (sauf les courgettes qui se tiendront mieux à la cuisson si on laisse leur peau) et les couper en petits morceaux. (Pour une cuisson plus rapide, il est également possible de râper les carottes et les courgettes au robot.)

Verser deux cuil à soupe d'huile d'olive dans une sauteuse chaude et y faire revenir l'oignon émincé jusqu'à ce qu'il devienne translucide puis ajouter les autres légumes. Commencer la cuisson du mélange à feu vif pour faire colorer légèrement les légumes. Après quelques minutes, verser le vin blanc dans la sauteuse et maintenir un feu soutenu pour que l'alcool contenu dans le vin s'évapore. Ajouter les deux cubes de bouillon émiettés. Poursuivre la cuisson du mélange de légumes à feu  moyen jusqu'à ce qu'ils soient fondants. Couper le feu et ajouter les herbes fraîches ciselées  ainsi qu'un peu de poivre à l'ensemble. Réserver.

Préparer la béchamel.

Faire fondre le beurre dans une casserole de taille moyenne. Une fois le beurre fondu ajouter la farine en pluie et remuer le tout avec une cuillère en bois pour former le roux. Laisser le mélange beurre-farine sur feux doux en remuant constamment pendant quelques minutes de manière à cuire l'ensemble, sans toutefois le faire colorer. Ajouter ensuite le lait progressivement en mélangeant le tout vivement avec un fouet pour éviter les grumeaux. Laisser la préparation sur le feux en continuant de remuer le mélange à l'aide du fouet jusqu'à ce qu'il épaississe. Une fois la béchamel prise (plusieurs minutes sont nécessaires), lui ajouter un peu de sel et de poivre, une belle pincée de noix de muscade râpée et le coulis de tomates. Réserver.

Assembler les lasagnes.

Commencer par graisser légèrement un grand plat à gratin. Verser au fond une très fine couche de béchamel tomatée. Disposer des feuilles de lasagnes au fond du plat à gratin de manière à couvrir toute la surface sans les faire se chevaucher. Ne pas hésiter à en casser certaines pour les faire tenir dans le plat.

Couvrir les pâtes d'une couche du mélange de légumes. Étaler sur le dessus des légumes un peu de béchamel puis déposer la moitié de la mozzarella découpée en tranches très fines ainsi qu'une belle poignée d'emmental râpé.

Recommencer en alternant feuilles de lasagnes, légumes sautés puis béchamel.

Terminer par une couche de lasagnes couverte du restant de béchamel, lui même surplombé par une généreuse couche de fromage (mozzarella, emmental râpé et parmesan râpé mélangés).

Cuire les lasagnes.

Enfourner les lasagnes dans un four préchauffé à 180°C. Les laisser cuire pendant environ 45 minutes. Le dessus du plat doit être joliment doré à la fin de la cuisson.

Sortir les lasagnes du four et attendre une bonne dizaine de minutes avant de les servir. (Les saveurs s'expriment mieux si le plat n'est pas brûlant au moment d'être dégusté.)

Se régaler!

 

P1000527 (2)